spacer
     
spacer
spacer
spacer
image
spacer
spacer
31 janvier 2019 - 10:24:02 spacer  
Meilleure réalisation 2019: les nominations
image
spacer
spacer
Comme en 2017, cette catégorie se jouera entre deux premières réalisations, et des cinéastes plus expérimentés.
spacer
Avec son premier long métrage, Bitter Flowers, Olivier Meys laisse son empreinte sur cette 9e édition des Magritte du Cinéma en empochant 4 prestigieuses nominations, Meilleur film, Meilleur scénario, Meilleur premier film, et Meilleure réalisation donc. Bitter Flowers dépeint avec pudeur mais sans faux-semblant le quotidien de ces femmes chinoises, exilées économiques, soumises à des violences sexuelles, sociales et psychologiques, mais chez lesquelles la solidarité et la complicité prend souvent le dessus pour transcender la souffrance, et leur permettre de rêver à des jours meilleurs.Un film sur l'immigration, le mensonge, la nécessité de faire bonne figure face à ceux restés au pays, et l'engrenage infernal dans lequel certains et certaines finissent par perdre pied.

image


Laissez bronzer les cadavres est le troisième long métrage de l'explosif duo formé par Hélène Cattet et Bruno Forzani. Leur premier film, Amer, était nominé dans la catégorie Meilleur film en 2011, tandis que leur deuxième long, L'Etrange Couleur des Larmes de son corps, était tout particulièrement salué pour sa direction artistique en 2015. Avec ce 3e opus, les cinéastes font un carton plein, avec 8 nominations, dont celle de la Meilleure réalisation, pour leur cinéma hautement charnel, et ce récit qu'ils s'amusent à triturer en tous sens pour en éclater la linéarité, plongeant le spectateur dans un tourbillon temporel faisant écho au feu d?artifice sensoriel à l'oeuvre.

image



Avec Nos batailles, son deuxième long métrage (le premier Keeper avait d?ailleurs remporté le Magritte du Meilleur premier film en 2017), Guillaume Senez met en scène les atermoiements d'un père de famille qui doit faire le difficile apprentissage des codes qui régissent une société nouvelle qu'il n'a pas anticipée. Sans même s'en apercevoir, il reproduit de vieux schémas patriarcaux, là où sa situation voudrait qu'il voit les choses d'un oeil neuf. La famille est à repenser, le travail aussi. Le film mêle  avec délicatesse l'intime et le social, la sphère privée et la sphère publique, la famille et le travail. Comme dans Keeper, le cinéaste excelle dans la direction d'acteur, aussi bien avec son héros chevronné (Romain Duris) qu'avec les jeunes enfants au coeur du film (Basile Grunberger et Lena Girard Voss, nominés cette année) d'un naturel confondant.

image


Avec Tueurs, François Troukens et Jean-François Hensgens forment un duo inattendu mais complémentaire. Le premier se nourrit de son parcours romanesque d'ex-braqueur reconverti. Figure médiatique connue (il est animateur à la télévision), mais aussi écrivain et auteur, il réalise un court métrage avant de s'allier à Jean-François Hensgens, chef opérateur renommé à la filmographie éclectique (des films de Joachim Lafosse à des productions comme Go Fast ou Banlieue 13) pour oser un cinéma rare en Belgique francophone, proposant avec Tueurs un film d'action dans les règles de l'art, polar 100% belge et haletant, mené à 100 à l'heure, mais où l'intrigue offre un recul bienvenu sur les enjeux qui parcourent le récit, et où le casting (qui comptabilise d'ailleurs 3 nominations cette année) étoffe les personnages, leur offrant densité et crédibilité.

image
spacer
spacer
spacer spacer
spacer  spacer


© Académie André Delvaux | Droits réservés | Webdesign Messier111 | Administration
spacer spacer