ACTUALITÉS

Les Magritte du Cinéma
10e édition - 1er février 2020

22 janvier 2020 - 09:04:48

Meilleur acteur dans un second rôle 2020: les nominations

Un policier, un père en deuil, un vendeur de meubles et un imam radical, autant de seconds rôles pourtant déterminants qui amènent des contrepoints créatifs aux protagonistes des films en lice.


Si Bouli Lanners est en lice cette année dans la catégorie Meilleur acteur pour son extraordinaire performance dans C’est ça l’amour, il l’est également dans la catégorie Meilleur acteur dans un second rôle pour sa composition dans De Patrick de Tim Mielants. Il y joue un policier wallon, seul adjuvant de Patrick dans sa quête, ou presque. C’est sa 5e nomination dans cette catégorie, qu’il a déjà remportée en 2013 pour De rouille et d’os.



Le gagnant 2019 est déjà de retour! Après sa victoire pour Girl de Lukas Dhont l’année dernière, Arieh Worthalter revient donc dans la catégorie Meilleur acteur dans un second rôle pour Duelles, où il interprète le mari d’Anne Coesens, père en deuil dévasté par la mort de son fils, et qui ne peut se résoudre à reprendre l’existence comme si de rien n’était.













Jonathan Zaccaï est également de retour. Le premier lauréat du trophée du Meilleur acteur de l’histoire des Magritte du Cinéma (en 2011 pour Elève Libre) était donc à l’affiche l’année dernière du Grand Bain de Gille Lellouche, où il incarnait le beau-frère de Mathieu Amalric, vendeur de meuble particulièrement veule. Le comédien belge semble se régaler à jouer cette petite médiocrité ordinaire, contrepoint idéal à l’audace des héros.



Acteur de théâtre chevronné jusqu’ici discret au cinéma, Othmane Moumen est à l’affiche du Jeune Ahmed, dans le rôle de l’Imam Youssouf, le maître à penser du jeune garçon, qui aurait semble-t-il préféré ne jamais devenir son maître à agir, malgré ses discours. Sur les planches, on a pu le voir la saison dernière dans l’adaptation d’Elephant Man par Anne Sylvain, et il tourne encore avec la pièce Moutoufs, projet personnel où il côtoie d’ailleurs la comédienne Myriam Akheddiou, également nominée cette année pour Le Jeune Ahmed.